Valse avec Alice - Sarah STOVELL


Vie quotidienne de FLaure : Valse avec Alice - Sarah STOVELL
Bonjour,
Il y a environ un mois, HarperCollins France par l'intermédiaire de NetGalley France nous a proposé de charger sur nos liseuses des livres présents dans leur catalogue. Mon choix s'est porté sur celui que je vous présente.
Premier thriller psychologique de l'auteure


Valse avec Alice - Sarah STOVELL

(Exquisite)

Résumé :

Une femme commence à se confier depuis la prison de Sa Majesté, quartier des femmes, du Yorkshire (Royaume-Uni). Avant chaque partie du roman, elle nous raconte sa nouvelle vie. Qui est-elle ?
"Cela fait huit mois. J'ai écopé d'une peine de dix-huit mois."
Le récit est une alternance des points de vue de Bo LUXTON, 40 ans, mariée, deux filles, Lola et Maggie HARTLEY, auteure célèbre et Alice DARK, jeune femme de 25 ans, paumée, sans emploi fixe mais avec une grande envie de devenir écrivain.
Un atelier d'écriture est organisé et animé par Bo. Alice y est admise grâce à un texte envoyé pour la sélection.
"Ce texte est chargé d'angoisse et de douleur, d'envie aussi. Une immense envie de réparation."
Dès leur première rencontre, les deux femmes se sentent attirées l'une vers l'autre.
Amitié ! Amour !
"Je voulais établir un lien. M'attirer son affection. Et je savais comment m'y prendre."
Une relation tourmentée mais belle, commence. Peut-elle durée ? L'une d'elles pense le croire dans ses rêves ou réellement.
"Notre relation n'était pas amicale. Je ne savais pas comment la décrire."

Mon impression :

Comme je lis rarement les résumés et les critiques des livres avant de les commencer, pendant quelques pages, j'ai eu du mal à comprendre le mécanisme du roman et le rôle de Bo LUXTON et Alice DARK. Ensuite j'ai été happée.
Sarah sait manipuler son lecteur. Chaque chapitre décrit des sentiments contradictoires entre Bo et Alice. On lit les mêmes scènes avec deux angles différents. Pas de lassitude malgré des mêmes phrases reprises deux fois.
Un thriller psychologique dans sa splendeur, pas de cadavre, pas de sang. Que du tourment dans la tête des deux jeunes femmes marquées par la vie, dans l'enfance.
La perversité des deux personnages principaux donne un suspense très agréable et prenant. J'ai eu l'impression tout le long de ma lecture de ne jamais savoir la vérité. Bo et Alice nous happent chacune leur tour. Elles se justifient et on les croit. Elles fantasment peut-être toutes les deux.
Qui dit la vérité ? Qui nous manipule ou manipule l'autre ? Qui est la victime ? Qui se trouve derrière les barreaux ? Alice ? Bo ? Que de questions qui ne trouveront une réponse que vers la fin du livre. Et encore saurons-nous toute la vérité ?
"Narcissique. Des psychopathes. Des gens sans conscience. Ils choisissent des personnes vulnérables, les charment, les foutent en l'air et les quittent. Généralement ils sont adorables avec les autres si bien que personne ne croit la victime, qui finit par péter les plombs."
Je me suis régalée !
En résumé (avis très personnel), à vous maintenant :
+ La manipulation bien menée par l'auteur
+ La construction du roman qui nous fait ressentir tous les sentiments éprouvés par les jeunes femmes.
+ horreur si ce genre de personne existe.
- Rien de particulier

💜 8/10

Titre : Valse avec Alice (11 avril 2018) [lecture numérique pour moi]
Auteur : Sarah STOVELL
Collection : HarperCollins Noir
ISBN numérique : 979-1033902454
ISBN :  979-10-339-0185-3
Nombre de page (papier) : 320
Traducteur : Isabelle ROY (anglais)
Prix : broché 19 € 90 /numérique 12 € 99
Ce livre vous tente, vous pouvez le trouver ICI (non sponsorisé)
Merci à l'auteure Sarah STOVELL, à HarperCollins France et NetGalley pour cette proposition de lecture.

Mots pour ce livre : 

Suspense psychologique, thriller, prison, cauchemar, manipulation, écrivain, atelier, auteur, relation, haine, charme,

phrases du livre (lecture numérique [Emplacement]) :

"Ce faible pour les mal-aimés ... c'était pathologique." (E. 361)
"Je (Alice) souhaitais réussir et je savais que pour ça je devais m'investir, il (Jake) souhaitait réussir et n'envisageait de se consacrer à son travail qu'à ses heures perdues." (E. 446-4)
"C'était un amour divin mais, quand il a basculé, il nous a entraînées toutes deux en enfer. (E. 2355)
"Oh ! La vicieuse lame de la tendresse ! Je savais qu'avec on pouvait couper en deux le cœur le plus endurci !" (E. 2463-2)
"J'étais une bonne mère. Je possédais toutes les qualités que la maternité exigeait : la dévotion, le sacrifice de soi, la patience. (E. 3608-6)

Pour en savoir un peu plus :

L'éditeur HarperCollins France :


Vie quotidienne de FLaure : Valse avec Alice - Sarah STOVELL

La couverture :

Vie quotidienne de FLaure : Valse avec Alice - Sarah STOVELL

Autres chroniques sur ce livre :

Et vous alors, qu'en avez-vous pensé ?
Vous êtes tenté (intéressant) ou ce n'est pas votre genre de lecture ?

FLaure

Commentaires

  1. Après lecture de ton retour j'avoue être très tentée ! J'aime bien lire des thrillers psychologiques de temps à autre, alors je note avec plaisir.
    Belle soirée.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

J'ai été obligée de remettre un antispam, je recevais des messages "anonymes" en nombre. Désolée.

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
• Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
• Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire ou vous pouvez rester ANONYME
- Cocher la case "M'informer" pour recevoir un e-mail en cas d'une réponse de ma part
• Cliquez sur Publier enfin. Merci.

Le message sera publié après modération.

Les 5 articles les plus consultés depuis 7 derniers jours

Gâteau à l'ananas et mascarpone

La nuit des écluses - Un flic en soutane - saison 3 - Bernard-Marie GARREAU

Rôti de boeuf habillé de papier d'aluminium

Marmite de haricots verts et filet mignon de porc