Premières lignes #7 - 2020


Vie quotidienne de FLaure : Premières lignes #7 - 2020

Premières lignes #7 - 2020


Rendez-vous pour vous donner envie de découvrir ma lecture du moment
Les premières phrases … avant de lire ma chronique dans quelques temps.

Vie quotidienne de FLaure : Premières lignes #7 - 2020

Pierre
Aujourd’hui, notre Algérie est morte !
Le 19 mars 1962, mon père a balancé cette phrase, un mauvais sourire aux lèvres, et j’ai haï ce sourire. Il trahissait sa bonne conscience, ses idées généreuses d’homme de gauche, son odieux combat pour l’indépendance d’une terre où cinq générations d’hommes et de femmes venus d’Europe avaient vécu, heureux ou malheureux mais tous ensorcelés.
Les aubes translucides, les nuits étouffantes où les parfums affolent les sens, les bonheurs simples écrasés de lumière avaient insidieusement enraciné nos pieds noirs.
Le cessez-le-feu réjouissait mon père, il me désespérait.
J’étais plus déterminé que jamais à me battre contre cette ignominie.
Vite, il fallait faire vite si nous voulions sauver l’Algérie.

La nuit tombe, il fait doux, une à une les lumières du port s’allument. Alger est si paisible, l’émail de ses bâtisses s’éteint dans la pénombre, des reflets changeants teintent au loin une mer opaque cerclée de terre.
Soudain, des bruits de casseroles frappées comme des tambours :
« Al-gé-rie fran-çaise ! Al-gé-rie fran-çaise ! »
Hier, l’OAS a piraté une émission de télévision, interrompu le relais de Paris et demandé à tous les pieds-noirs d’organiser ce soir un gigantesque concert de casseroles.
On tape et tape encore, la rage et le désespoir au bout de nos louches, de nos cuillères, de nos spatules, sur tous les récipients disponibles, marmites, poêles, casseroles, lessiveuses. Nous sommes chez Alain, un copain du quatrième étage. Huit exaltés prêts à tout pour sauver ce pays que de Gaulle vient de brader. Alger s’enflamme et les pieds-noirs scandent à l’unisson sur leurs balcons : « Al-gé-rie fran-çaise ! »
Dans les rues, les klaxons en écho : « Al-gé-rie fran-çaise ! »
La ville vibre au son du slogan mille fois répété.
Le vieux général ne sait pas ce qui l’attend.
Nous ne te laisserons pas faire, nous serons les plus forts !
Un million de pieds-noirs déterminés contre un planqué, dont le seul fait d’armes fut un appel radiophonique.
Nous avons payé le prix de la sueur et du sang, pas toi. Nos ancêtres ont construit un pays magnifique que les terroristes du FLN, à coups de massacres et d’attentats, veulent nous arracher.
Jamais !
« Al-gé-rie fran-çaise ! Al-gé-rie fran-çaise ! »

J’avais huit ans quand les événements ont commencé. Tout cela ...

ULTIME PREUVE D'AMOUR est le roman des amours contrariées. Contrariées, sublimées, mais jamais brisées. (Feedbooks)

Titre : Ultime preuve d'amour (24 janvier 2020)
Auteurs : Michel CANESI - Jamil RAHMANI
Nombre de pages (papier) : 271

Ce rendez-vous hebdomadaire a été créé par Ma Lecturothèque.
Il s’agit de présenter chaque semaine l’incipit (premières phrases) d’un roman. Il vous permet de découvrir en quelques lignes un style, un langage, un univers, une atmosphère.

À bientôt

FLaure

Commentaires

Les 5 articles les plus consultés pendant ces 7 derniers jours

Rôti de porc au four en sachet cuisson

Confiture de tomates vertes du jardin

Rôti de boeuf habillé de papier d'aluminium