Accéder au contenu principal

Premières lignes #25 - 2019


Vie quotidienne de FLaure : Premières lignes #25 - 2019

Premières lignes #25 - 2019

Rendez-vous pour vous donner envie de découvrir ma lecture du moment
Les premières phrases … avant de lire ma chronique dans quelques temps.

Vie quotidienne de FLaure : Premières lignes #25 - 2019
MANFRED
Nous étions une famille assez ordinaire et c’était une matinée comme toutes les autres, une matinée banale, l’une de ces journées auxquelles on n’attache aucune signification particulière avec la conviction qu’elles ne changeront pas le cours de notre vie. Simplement une journée de plus à supporter, à vivre.
AFSANEH s’est extirpée du lit en premier pour donner de la bouillie à NADJA. Elle est entrée dans la cuisine à pas légers, presque hésitants, comme si elle marchait sur une fine couche de glace. Puis j’ai entendu le placard s’ouvrir, l’eau du robinet couler, la casserole se poser sur la cuisinière. Et enfin, le frottement rythmique du fouet contre le métal pour délayer les céréales. Dans la chambre de NADJA, des pleurs entrecoupés de quintes de toux.
Je suis resté quelques instants sous les couvertures, lové dans la chaleur des draps où s’était allongée AFSANEH, attentif aux moindres rumeurs. C’étaient les bruits d’une famille comme toutes les autres ; de ma jeune épouse – trop jeune diraient certains – et de ma fille. C’était le silence laissé par le départ de mes trois grands enfants et de leur mère qui avait claqué la porte de l’appartement un matin de printemps comme celui-ci, traînant une valise dont la pesanteur n’avait d’égal que la furie de mon ex-femme.
Or, à cet instant-là, dans la chaleur de mon lit, encore ensommeillé, pas tout à fait extrait de mes rêves, ces détails ne revêtaient pas d’importance particulière. Ce n’est qu’avec le recul que l’on saisit la portée de ces petits événements ; que toutes les futilités de la vie prennent corps et vous poursuivent la nuit.
Ce matin comme tous les autres ...

La journée commence comme toutes les autres mais des évènements peuvent la rendre inoubliable.

Titre : L'ombre de la baleine (27 février 2019)
Auteur : Camilla GREBE
Éditeur : Calmann-Lévy Noir
Nombre de pages (papier) : 400

Ce rendez-vous hebdomadaire a été créé par Ma Lecturothèque.
Il s’agit de présenter chaque semaine l’incipit (premières phrases) d’un roman. Il vous permet de découvrir en quelques lignes un style, un langage, un univers, une atmosphère.

À bientôt

FLaure

Commentaires

Pendant ces 7 derniers jours, les articles les plus consultés

Livres présentés pendant les mois d'octobre et novembre 2019

Rôti de porc au four en sachet cuisson

Premières lignes #32 - 2019

Domovoï - Julie MOULIN

Feuilletés boudin blanc ou créole