Préférer l'hiver - Aurélie JEANNIN


Vie quotidienne de FLaure : Préférer l'hiver - Aurélie JEANNIN
Bonjour,
Nouvel an et de nouvelles parutions littéraires. Cette année HarperCollins France a créé une collection "Traversée". Ce livre en est un des premiers titres.

Préférer l'hiver - Aurélie JEANNIN 


Premier roman

Résumé (perso) :

Depuis trois ans, une mère et sa fille vivent dans la cabane familiale, isolée, au milieu des arbres, pas loin de l'étang, au bout d'un chemin.
Nous sommes les perdues du coin. C'est comme ça qu'ils nous appellent, ceux du village, et surtout ceux du bar.
Elles reçoivent un coup de fil et ce sont deux femmes frappées par le deuil. La fille a perdu son frère et son fils, la mère a perdu son fils et son petit-fils. Elles ne survivent pas, elles essayent de ne pas sombrer.
... nous partageons d'avoir eu à marcher derrière les cercueils de nos fils.
L'hiver rude, cocon sauvage, s'installe pendant de longs mois.
L'hiver, notre lieu de vie me fait l'effet d'une station de recherche. L'été, je trouve qu'il ressemble à un refuge.
La nature est à la fois nourricière et hostile. Il permet de faire le bilan de sa vie passée. Tous les jours, il faut se battre contre les éléments. Cela leur permet de surmonter leurs deuils, l'une et l'autre. 

Mon impression :

Huis clos monotone !
Ce récit est comme un journal intime, méditatif, raconté par la fille, à la première personne. Pas facile à lire par le manque de chapitre, de dialogue. Les personnages n'ont pas de prénom. La Nature est un des personnages. Certains événements sont cités mais non développés comme les deux décès, le départ des deux maris, l'agression et ce fameux coup de fil.  Roman triste, rude par la situation des deux femmes et les conditions climatiques qui les entourent.
Les jours passent ressemblants au précédent. Les livres, le silence, les choses simples et essentielles, comme le bois pour se chauffer, sont leur seul préoccupation. Et pourtant cette maisonnette a connu des jours heureux, lorsque la famille était au complet.
Une photo d'ici, avant. Quand nous étions quatre. Elle représente ces fins d'après-midi d'octobre ou de février.
Mal être, étouffant aussi bien pour les personnages que pour le lecteur (moi seulement, peut-être).
Roman atypique, déroutant. Aucune compassion pour ces deux femmes de ma part. J'ai eu beaucoup de mal à lire et finir ce livre. J'ai survolé certains passages. Ne pas le lire si votre moral n'est pas au beau fixe.
Je suis passée à côté de votre livre, Aurélie, mais j'ai lu de belles et bonnes critiques (voir plus bas).

En résumé (avis très personnel), à vous maintenant :
+ Roman particulier, original par son écriture, sa présentation
+ Les sentiments sont développés.
+ La nature est si bien décrite que l'on pourrait presque entendre les pas des animaux dans la neige.
+ Écrit poétique, sensible, pudique
- Le style de l'auteure est complexe, j'ai eu du mal à suivre le récit.

Défi 1 livre / 1 mois = Janvier (Jeannin)
💜 2+/10 Lecture difficile, j'avoue avoir survolé (c'est rare) quelques pages.

Titre : Préférer l'hiver (8 janvier 2020) (7/12/2018 chez Librinova)[lecture numérique pour moi]
Prix des étoiles 2018 chez Librinova
Prix du livre Inter 2019
Auteur : Aurélie JEANNIN
Collection : Traversée
ISBN numérique : 9791033906407
ISBN : 9791033904472
Nombre de page numérique : 173
Nombre de pages (papier) : 240
Prix : broché 17 € /numérique 10 € 99
Ce livre vous tente, vous pouvez le trouver ICI ou ICI (non sponsorisé)
Merci à l'auteure, Aurélie JEANNIN, à HarperCollins France et NetGalley pour cette proposition de lecture.
Écoutez l'interview de l'auteure ICI, vous en apprendrez beaucoup

Mots pour ce livre : 

Drame, famille, deuil, contemplatif, isolement, agression, douleur, hiver, froid, nature, femme, mère, fille, huis clos, cabane, folie, survie, livre,

Phrases du livre (lecture numérique [Emplacement]) :

Nos différences rendent nos ressemblances possibles et concordantes. [E. 33]
Maman confond ainsi la ténacité parfois extrême dont on peut faire preuve pour obtenir quelque chose ou le maintenir en vie, et le soin que l'on peut naturellement accorder aux choses et aux personnes. [E. 1019]
Survivre dans la nature n'est pas facile, et je crois que c'est précisément l'expérience que Maman et moi cherchons à vivre depuis le coup de fil et encore plus depuis l'événement. [E. 1124]
Aimer entièrement est une chance. [E. 1596]

Pour en savoir un peu plus :

L'éditeur HarperCollins France :

Vie quotidienne de FLaure : Préférer l'hiver - Aurélie JEANNIN

La couverture :

Vie quotidienne de FLaure : Préférer l'hiver - Aurélie JEANNIN

Autres chroniques sur ce livre :

Et vous ?

Comme la vie des livres n'a pas de limite, je vous rappelle les chroniques faites il y a ... un certain temps. Vous avez lu ce (ou ces) livres ? Qu'en avez-vous pensé ?

FLaure

Commentaires

Aelys a dit…
Le thème aurait pu me tenter, mais je n'aime pas trop l'idée être "semée" en cours de route par le style du lecteur. Je passe mon tour...
Wolkaiw a dit…
Ta chronique m'interpelle, j'ai bien envie de plonger au coeur de ce drame et d'apprendre à connaître ces deux femmes frappées par le deuil. Merci pour la découverte!
frconstant a dit…
Je découvre ta critique, puis ta critique complète sous l'impulsion de l'impulsion de Philou33. Sans le partager, j'aime découvrir ton ressenti et ton argumentation. Merci!

Les 5 articles les plus consultés pendant ces 7 derniers jours

Rôti de porc au four en sachet cuisson

Gâteau à l'ananas et mascarpone

Rôti de boeuf habillé de papier d'aluminium

Ragoût de veau aux asperges

Salade de hareng fumé bien accompagné