Le carnet volé - Alice Quinn (Une enquête à la belle-époque T. 3)

Le carnet volé - Alice Quinn (Une enquête à la belle-époque T. 3)

Bonjour,

Lorsque j'ai sollicité ce livre sur NetGalley je n'avais pas remarqué que c'était le tome 3. Aucun problème, même si quelques personnages sont communs aux trois livres, les intrigues sont indépendantes.


Le carnet volé - Alice Quinn 

Une enquête à la belle-époque T. 3

 

Premières Lignes

Résumé (perso) :

1891 : depuis quelques semaines, Cannes est en émoi. Des bourgeois sont retrouvés morts à leurs domiciles ou sur leurs lieux de travail. Accident ? Suicide ? Meurtre ?

La villa Les Pavots abrite une courtisane Lola Deslys (son nom de naissance est Filomèna (Philomène) Giglio), Miss Gabriella Fletcher, la gouvernante et accompagnatrice, Rosalie, la cuisinière, Gustave, le cocher et homme à tour faire. Il y a aussi le chat, Sherry et le cheval Gaza souvent cités pendant le récit. Dans cette belle demeure, l'inquiétude du moment est l'accusation d'attentat terroriste du jeune (15 ans) Basile Moiron. C'est un saute-ruisseau (commissionnaire) employé par le journaliste Joseph Murier. Lola et Miss Fletcher y sont très attachées ainsi qu'à sa sœur Thérésine.

Je l'avais toujours vu (Basile) rieur - blagueur même -, courant plutôt que marchant, rempli d'une bonne humeur énergique.

Très vite Lola, Miss Fletcher ainsi que Guy de Maupassant se lancent dans la recherche de la vérité. Ces morts ne peuvent pas avoir eu tous envies, dans le même mois, de se suicider.

Parviendront-ils à éclaircir les mystères ? Auront-ils assez de temps ? Retrouveront-ils le carnet volé ? Basile est-il le lien entre ces cadavres ?

Lola prépare son mariage, Miss Fletcher est amoureuse et Guy de Maupassant a une santé fragile. Il sombre dans la dépression et souffre, malgré les bons soins de François Tassart, son valet.

Mon impression :

Policier historique dont la narratrice est Miss Gabriella Fletcher.

Après "La lettre froissée" et "Le portrait brisé" voici "Le carnet volé" qui relate d'une façon romancée les thèmes marquants de la fin du XIXème siècle.

Comme dit l'auteure, dans l'épilogue, ce roman est un joyeux mélange de personnages et de lieux fictifs ou existants encore. On assiste avec impuissance, comme Lola, son amie, et François Tassart, à la fin proche de Guy de Maupassant.

Intéressant de lire les désavantages ou avantages liés au rang dans lequel tu es né. Basile et Thérésine issus d'un milieu populaire, ne peuvent pas se plaindre auprès de la police. Basile en a fait les frais en se confiant au brigadier Rondot. Il voulait seulement signaler la disparition de sa sœur. Que lui est-il arrivé ?

Lola et Miss Fletcher sont avant-gardiste pour l'époque. Lola est indépendante financièrement et n'a pas envie d'un mari. Elle négocie, honnêtement, un mariage cossu et une liberté complète pour rencontrer son amant. Gabriella, anglaise, aristocrate déchue, gagne sa vie comme gouvernante et grâce à quelques livres édités sur "les affaires". Elle est quelquefois cachotière et ne raconte pas tout à Lola, elle assiste ou pas à certaines scènes, il y a toujours quelqu'un qui lui raconte. Alors, elle écrit. La jeune femme garde toujours ses distances par rapport à son employeur.

Mademoiselle Deslys se déplace seule dans différents quartiers. Elle a beaucoup de connaissances dans le milieu. Elle les met à profit, pour donner suite à la demande expresse du commissaire Valantin, pour glaner quelques renseignements.

Rien ne se passe sans que Mademoiselle Lola ne soit au courant.

Dans ce roman, les hommes n'ont pas le beau rôle sauf Guy de Maupassant et Paul Antoine Isnard de la Motte. Pour eux, les femmes sont encore des objets. Ils veulent le pouvoir et le bénéfice dans toutes les situations.

On découvre le monde des parfumeurs fortunés possédant de belles demeures. Grasse est le haut lieu de cette industrie. Il y avait de nombreuses usines.

Lola participait à la création de la réclame de la parfumerie Isnard.

Cannes est aussi un personnage. Ville recherchée, en hiver, par des gens fortunés de tous les pays, ici on parle beaucoup de hautes personnalités Russe, comme le Grand-Duc Michel (1878 - 1918) et aussi du Prince de Galles, coureur de jupon.

J'ai aimé l'histoire par elle-même mais j'ai trouvé l'écriture un peu brouillonne. Il fallait, assez souvent, que je relise plusieurs fois pour savoir qui parlait. Un acteur m'a marqué, c'est Basile. Pour les autres, pas d'attirance particulière. En lisant quelques critiques, je m'aperçois que les lecteurs-rices sont déçues de quitter certains personnages. Il y avait de l'attachement que je n'ai pas ressenti puisque je n'ai pas lu les autres romans. Quelques longueurs sont préjudiciables à une lecture coulée.

Une bonne lecture pour l'ambiance. Le côté policier est bien mené, sans précipitation, un peu comme un Hercule Poirot.


En résumé (avis très personnel), à vous maintenant :

+ J'ai aimé la précision des lieux à l'époque du roman

+ J'ai apprécié les références sur certains personnages connus (Rimbaud, Verlaine ...)

+ Chapitres courts et nombreux. Beaucoup de personnages aussi.

+ Guy de Maupassant : (1850 - 1893)

- Le personnage d'Anna (Anahita) n'est pas développé dans cet opus, peut-être qu'il y est plus dans les deux autres.


💜 6/10 Lecture sympa. Policier dilué dans la vie mondaine de la fin du 19ème siècle.


Titre : Le carnet volé (14 avril 2020) (1 juillet 2020) [lecture numérique pour moi]

Début de cette aventure avec le premier tome en 2018.

Auteur : Alice QUINN

Éditeur : Amazon Publishing France /City Éditions

Collection : Une enquête à la belle-époque

ISBN numérique : 9782350688633

ISBN : 9782496703351 /9782824617497

Nombre de pages (numérique) : 335

Nombre de pages (papier) : 361 /320

Prix : broché 9 € 99 (19 €) /numérique 4 € 99

Ce livre vous tente, vous pouvez le trouver ICI (non sponsorisé)

Merci à l'auteur Alice QUINN, à Amazon Publishing France et NetGalley pour cette proposition de lecture.

Le site de l'auteure ICI


Mots pour ce livre : 

belle époque, bourgeoisie, Cannes, classe sociale, disparition, enquête, folie, histoire, Maupassant, meurtre, mystère, parfum, police, romance,  

Phrase du livre (lecture numérique [Emplacement]) :

Une vie ... quelques jours, et puis plus rien.
Maupassant (Bel-Ami) [E. 4710]


Pour en savoir un peu plus :

L'éditeur Amazon Publishing France /City Éditions :


Crédit photo :  https://s3.amazonaws.com/netgalley-profiles/account-82329-large.png?1592929610

Crédit photo :  https://img.over-blog-kiwi.com/1/96/88/41/20170320/ob_b5785d_city-editions.jpg


La couverture :

Photo de la couverture (Photo éditeur) : PEPE nymi, Milano. Photos : Malgorzata Maj/ArcAngel - LiliGraphie - Aleksei Gurko /Shutterstock


Crédit photo : https://www.babelio.com/couv/CVT_Le-carnet-vole-une-enquete-a-la-belle-epoque_1089.jpg


Autres chroniques sur ce livre :

Des livres et Sharon

Le blog de Julie - Angela 5.5/10

Les mots de Virginie 8.5/10

Livres à profusion 8

Et vous ?


Comme la vie des livres n'a pas de limite, je vous rappelle les chroniques faites il y a ... un certain temps. Vous avez lu ce (ou ces) livres ? Qu'en avez-vous pensé ?

- Cinq - Ursula POZNANSKI

- Quiproquo : Une abracadabrante odyssée - Julien SALAMON

- Mort à bord - Michèle BARRIERE


FLaure


PS : crédit photo montage : https://i1.wp.com/alice-quinn.com/wp-content/uploads/2017/10/plan_1884-300dpi.jpg?ssl=1

Commentaires

Les 5 articles les plus consultés pendant ces 7 derniers jours

Rôti de porc au four en sachet cuisson

Marmite de haricots verts et filet mignon de porc