Premières lignes #1 - 2021

 

Crédit photo : https://s3.pixers.pics/pixers/700/FO/42/47/52/13/700_FO42475213_7f235261744b5c122d62ea6e88217e74.jpg

Premières lignes #1 - 2021

Rendez-vous pour vous donner envie de découvrir ma lecture du moment.

Les premières phrases … avant de lire ma chronique dans quelques temps.

Premières lignes #1 - 2021

LIEU : Hollinsford, New Hampshire
ÉPOQUE : anno domini 1968

Son anniversaire tombait le jour de la marmotte, son étoile était Vénus, et bien qu’on lui donnât pas mal de noms qui n’étaient pas le sien, il ne répondait qu’au nom de Jesse. Vous l’appeliez Jesse et il arrivait en courant. Les gosses devaient avoir envie qu’il se barre le plus loin possible d’eux. Ils l’appelaient le Fêlé, Tête de chou ou juste l’Andouille. L’Andouille, l’Andouille, tiens v’là l’Andouille ! Ils lui disaient que c’était dommage qu’il n’ait pas de queue. S’il avait eu une queue, ils auraient pu y accrocher des boîtes de conserve et il aurait détalé dans les rues en faisant un raffut d’enfer, avec eux à ses trousses.
Mais Jesse n’était pas idiot. Il savait très bien comment il s’appelait. Tout comme il savait quelle voiture avait son père : une Plymouth 61. Et là, allongé sur son lit, il entendit sa caisse s’avancer sur l’allée dans un bruit de ferraille. La porte d’entrée s’ouvrit en grinçant et il entendit son daron monter les marches, une vraie canonnade. Boum, boum, boum, jusqu’à sa chambre. La grosse porte en cèdre n’était pas fermée à clé, celle de sa chambre était ouverte, et son vieux apparut sur le seuil. Ridé. Chauve comme une vieille balle de golf. Petit. Petit pour un père. Lui grandissait tandis que son daron rapetissait. Le garçon appelait ça la croissance.
Jesse, va te laver les mains. Le révérend vient dîner ce soir.
T’as vendu une voiture, papa ?
Son père ne vendait pas de voitures, il les réparait, c’est tout. Mais qui n’a pas de rêve ? Son vieux rêvait de vendre un jour des voitures. Le gosse le savait et aimait bien la ramener. 
Son père dit : Me cherche pas, fiston. J’ai eu une dure journée.

➦ 1968 : La vie d'un enfant pas comme les autres élevé par son père et dont le seul enthousiasme est la guerre du Vietnam où son frère a été envoyé.

  • Titre : JESSE LE HEROS (7 mars 2019)
  • Auteur : Lawrence MILLMAN
  • Éditeur : 10/18 (domaine étranger)
  • Nombre de pages (papier) : 216
Ce rendez-vous hebdomadaire a été créé par Ma Lecturothèque.
Il s’agit de présenter chaque semaine l’incipit (premières phrases) d’un roman. Il vous permet de découvrir en quelques lignes un style, un langage, un univers, une atmosphère.

À bientôt

FLaure

Commentaires

Les 5 articles les plus consultés pendant ces 7 derniers jours

Rôti de porc au four en sachet cuisson

Confiture de prunes d'Ente

Rôti de boeuf habillé de papier d'aluminium

Rôti de porc au four