Premières lignes #2 - 2021

 

Crédit photo : https://s3.pixers.pics/pixers/700/FO/42/47/52/13/700_FO42475213_7f235261744b5c122d62ea6e88217e74.jpg

Premières lignes #2 - 2021 

Rendez-vous pour vous donner envie de découvrir ma lecture du moment. 

Les premières phrases … avant de lire ma chronique dans quelques temps. 

TELESKI QUI CROYAIT PRENDRE - Florian DENNISSON


CHAPITRE I

À Courchevel, la saison de ski était bel et bien terminée. Les commerçants locaux ne voyaient presque plus de cartes Infinity passer et les puissants véhicules allemands avaient fait place aux marques françaises du pékin moyen. Toutes les fortunes ne s’étaient cependant pas fait la malle, car il restait toujours, à l’année, ceux du coin qui avaient su faire fructifier l’or blanc en héritant des terrains de leurs grands-parents et les autres, un peu moins du coin, qui avaient profité de la manne financière qu’offrait une pareille station des Alpes. Anna, pas du tout du coin, n’avait donc plus besoin de s’occuper des chalets de location saisonniers et son travail consistait désormais exclusivement à faire le ménage dans les deux propriétés luxueuses de Guillaume VERDANNET, l’enfant du pays. Comme tous les matins, elle passa sa clef magnétique devant le dispositif à l’entrée du domaine, suivit le petit chemin pavé jusqu’à la maison, bifurqua en direction des garages et entra par la porte de service. Pas de bip caractéristique. L’alarme n’avait pas été enclenchée. Monsieur devait être présent. Il s’agissait de se faire la plus discrète possible, aussi décida-t-elle de commencer son tour par la buanderie. Traversant l’immense cuisine à pas de velours, elle ne remarqua pas les quelques bibelots de valeur manquants ni même le vide artistique provoqué par l’absence d’un tableau de GEERS sur le mur qu’elle longeait. Ce que son regard ne put cependant éviter lui déclencha un haut-le-cœur et la pauvre Anna tourna immédiatement de l’œil. Au beau milieu du salon, monsieur gisait, face contre terre, ...

→ Que cache ce titre étonnant qui rappelle celui de Roald Dahl (Tel est pris qui croyait prendre)

  • Titre : TELESKI QUI CROYAIT PRENDRE (14 juillet 2016)
Une nouvelle enquête du poulpe (Gabriel LECOUVREUR)
  • Auteur : Florian DENNISSON
  • Éditeur : Chambre noire
  • Nombre de pages (papier) : 208

Ce rendez-vous hebdomadaire a été créé par Ma Lecturothèque.
Il s’agit de présenter chaque semaine l’incipit (premières phrases) d’un roman. Il vous permet de découvrir en quelques lignes un style, un langage, un univers, une atmosphère.

À bientôt

FLaure 

Commentaires

Les 5 articles les plus consultés pendant ces 7 derniers jours

Rôti de porc au four en sachet cuisson

Confiture de prunes d'Ente

Rôti de boeuf habillé de papier d'aluminium

Rôti de porc au four