[Lecture] L'Arménien de PINEAU Carl

Vie quotidienne de FLaure : [Lecture] L'Arménien de PINEAU Carl


Bonjour,
Si vous aimez les romans noirs, dans lequel la résolution du meurtre est imprévisible, qui vous tiennent en haleine jusqu'au point final. Allez-y, vous ne serez pas déçu.






L'Arménien de PINEAU Carl




T.1, Deux autres livres sont prévus mais je ne sais pas si les livres pourront être lus séparément


Résumé :

Nous sommes mi-décembre 1989, le franc est toujours d'actualité.
L'action se passe à Nantes et sa région. Des gangs Nantais ont la mainmise sur le milieu de la nuit

Dans la forêt de Touffou, un corps est retrouvé. L'homme a été abattu de deux balles et son corps est en partie calciné. C'est Luc Kazian dit l'Arménien.
Il est connu comme trafiquant et coureur de jupons. Qui était-il réellement ?

L'inspecteur Greg Brandt va devoir résoudre cette énigme en prenant en compte tous les éléments que chacun peut lui apporter comme son seul ami, Bertrand ou sa psychiatre, Françoise qui l'a eu en thérapie depuis son arrivée en France.
Le passé du jeune homme va peut-être l'aider à démasquer le tueur.

Qui en voulait à Luc au point de le tuer ?

C'est à travers les récits de Bertrand et Françoise que nous allons apprendre à le connaître avant et après son assassinat. Les deux personnages sont en complète opposition au point de vue langage.
Cette mort va bouleverser le quotidien de tous. D'abord sa maman, le milieu et bien sûr tous ceux qui s'y étaient attaché. 


  • Les personnages principaux

Luc Kazian : connu de la justice sous le pseudonyme de "L'Arménien". Réellement, il s'appelle Lévon (Luc en français), est arrivé un 26 juin. Il a déjà échappé à la mort. Celle-ci plane au-dessus de lui.
On s'attache à ce personnage. Il a un bon fond.

Bertrand : coiffeur, le véritable et seul ami de Luc. Il l'a connu alors qu'il avait seulement 16 ans. C'était le 26 janvier 1980, le jour de ses 30 ans. Il est né à Saint-Malo, son père était marin-pêcheur (mort lors d'un naufrage). Ils sont 13 enfants dans sa famille, il porte le N°7.
Immature, flambeur, égoïste, profiteur. Pas très avenant cet homme.

Françoise de Juignain : Psychiatre. Elle soigne la mère de Luc, Diane, depuis plus de 20 ans. Celle-ci lui demande de prendre en thérapie son fils qui a du mal à s'intégrer à son pays d'adoption.
Sa fille est mariée à un avocat et vit à Los Angeles. Son fils étudie à Harvard et est en couple avec son colocataire. Son père était inspecteur de police. Elle a une chatte siamoise, Salomé.

Greg Brandt : Inspecteur de la police judiciaire, veuf noyant son chagrin dans l'alcool. Celui que l'on connaît le moins dans tous les personnages.

Sandrine : Femme de Bertrand. Elle a 20 ans lorsqu'elle rencontre, pour la première fois, Bertrand. Son père est commissaire de police, catho-intégriste. Elle a une cousine - amie Clara Chenal. 


Mon impression :

Une grande partie du récit se passe dans les bars où la drogue, le sexe et les beuveries sont très présentes.
Beaucoup de suspects dans ce livre. Tout le monde pouvait en vouloir à Luc. Il ne s'est pas fait que des amis.

Les chapitres s'enchainent et nous permettent de tourner les pages rapidement. À chaque fois l'auteur nous aguiche avec de nouveaux éléments qui nous incitent à poursuivre la lecture.
Par contre, au début de certains chapitres, il faut lire quelques lignes pour savoir avec qui nous sommes entre la psychologue et le coiffeur. Seulement quelques détails nous l'indiquent.
Quoique je suis mauvaise langue car c'est une fois l'un, une fois l'autre, à moi de suivre.

Chacun se remémore des souvenirs en voyant une affiche, par exemple, pour Bertrand.
Cela permet de connaitre le défunt à travers eux et selon la situation : copain des quatre cents coups, la psychologue, Saïda, stagiaire chez Bertrand, qui a habité quelques jours chez Luc.
L'inspecteur a connu Luc lors d'une arrestation. Il n'aime pas les dealers. Nous avons l'explication vers la fin du livre.
Leur seul point commun, ils veulent comprendre pourquoi Luc a été tué et qui était le jeune homme. Ils savent qu'en fin de compte, ils ne le connaissaient pas. Mais le connaissons-nous en refermant le livre ?

Écriture fluide, "l'avant", "l'après" est facile à suivre. Cette alternance nous distille des indices mais j'avoue que je n'avais pas deviné la chute. 

Bravo ! 
Carl a su nous emmener vers le point final, en nous laissant dans le doute et faisant évoluer l'énigme vers une addiction du lecteur pour ce roman.
Quel chao les derniers chapitres !
Si vous aimez résoudre les enquêtes policières en ayant que quelques indices, n'hésitez pas, vous allez être servis.

En résumé (avis très personnel), à vous maintenant :
+ Une bonne histoire menée tambour battant, haletante.
- Un milieu, une ambiance qui me trouble.
- Des personnages peu attachants sauf Luc et Saïda.

Au début du livre, le langage employé peut surprendre. On s'habitue facilement.


💜 7/10

Titre : L'Arménien : Nuits Nantaises (12 juin 2017) [lecture numérique pour moi]
Auteur : Carl PINEAU
Éditeur : Librinova
Collection : LIB. LITTERATURE
ISBN numérique : 979-10-262-1083-2
ISBN : 979-10-262-1084-9
Nombre de page numérique : 311
Nombre de page (papier) : 330
Prix : broché 16€90 /numérique 2€49

Ce livre vous tente, vous pouvez le trouver ICI (non sponsorisé)

Merci à l'auteur Carl PINEAU, à Librinova et NetGalley  pour cette proposition de lecture.

Lisez l'interview de l'auteur ICI, vous en apprendrez beaucoup
Le site de l'auteur ICI


Mots pour ce livre : thriller, suspense, roman noir, polar, argot, drogue, Nantes, Gang, meurtre,

phrases du livre (lecture numérique [Emplacement]) :
"Acculé par des dettes de poker et pour financer ma propre consommation, j'avais mis en place un trafic de hachish et de marijuana." (E. 804)
"Pour des raisons personnelles, j'ai une dent contre les dealers, je suis déterminé à démanteler le trafic de cocaïne et d'héroïne." (E. 1894)
"Et puis, c'est plus facile de mourir que de tuer. Tuer, on doit le porter toute une vie, alors que mourir, c'est juste fini." (E. 3343)



Pour en savoir un peu plus :
L'auteur :
Carl Pineau est né à Nantes (1966).
Une discothèque le recrute pour animer les soirées nocturnes, il connaît bien cet univers.
À 21 ans, il reprend des études. Il travaille dans le commerce international et l'immobilier.
À 43 ans, il part avec sa femme et ses enfants au Québec. C'est là que l'écriture de "L'Arménien" débute.
Depuis 2015, il habite, avec sa famille, en Thaïlande et continue d'écrire. "L'Arménien - Nuits Nantaises" sera suivi de deux autres opus.
En 2018 sortira "Malecón", thriller politico-financier situé entre Paris et Cuba

L'éditeur Librinova :


Vie quotidienne de FLaure : L'Arménien - Carl PINEAU



Voici comment la maison d'édition se présente :
Créée en mars 2014 par Laure PRETELAT et Charlotte ALLIBERT, deux entrepreneuses passionnées issues du monde de l'édition, Librinova est une plateforme d'autoédition numérique. 
Notre mission est d'encourager, accompagner et valoriser tous les écrivains qui deviendront, peut-être, les grands auteurs de demain ! Du polar à la littérature sentimentale, en passant par la fantasy, les romans historiques ou humoristiques, tous les styles se croisent chez Librinova.

La couverture :
Photo de la couverture (Photo éditeur) :


Vie quotidienne de FLaure : L'Arménien - Carl PINEAU







Autres chroniques sur ce livre :






Et vous alors, qu'en avez-vous pensé ?







FLaure

Commentaires

  1. J'adore les policiers de manière générale, c'est un de mes styles de livres favoris et celui-ci a l'air très bien tel que tu le résumes! bises!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

J'ai été obligée de remettre un antispam, je recevais des messages "anonymes" en nombre. Désolée.

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
• Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
• Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire ou vous pouvez rester ANONYME
- Cocher la case "M'informer" pour recevoir un e-mail en cas d'une réponse de ma part
• Cliquez sur Publier enfin. Merci.

Le message sera publié après modération.

Les 5 articles les plus consultés depuis 7 derniers jours

Le dîner de Babette - Karen BLIXEN

Premières lignes #8 - 2018

C'est lundi ! J'ai lu, Je lis et je pense lire #14 - 2018