Qui je suis - Mindy MEJIA


Vie quotidienne de FLaure : Qui je suis - Mindy MEJIA
Bonjour,
De temps en temps NetGalley et les maisons d'édition proposent un livre à charger sur nos liseuses sans solliciter le titre. Ce fut le cas pour celui-ci. Aucun regret, les pages (dans ma tête puisque ma lecture est numérique) se tournent vite, très vite. Et pourtant l'action n'est pas précipitée.

Qui je suis - Mindy MEJIA 


(The last act of Hattie Hoffman OU Everything you want me to be)


Résumé :

Ils croyaient la connaître. Sa mort l'a révélée. Suis-moi et tu trouveras la vérité …
Hattie Hoffmann a 17 ans presque 18, à la fin de ses études, toute proche, elle ne pense qu'à une seule chose, quitter la petite ville, Pine Valley, du Minnesota où elle ne voit aucun avenir, et étouffe dans cette campagne où personne ne peut parler littérature, théâtre. Elle veut partir à New York et se faire un nom comme actrice.
"… lui conseillait de guetter mon nom dans le journal."
"Je voulais une vie qui dépassait Pine Valley, une vie où tout était différent."
Drôle d'adolescente, elle passe son temps à jouer un rôle et à manipuler son entourage depuis l'âge de 8 ans. Tout le monde la considère comme "bonne" élève, fille, petite amie.
"Le premier personnage que je me souviens d'avoir incarné, c'est celui de la Petite Sœur courageuse."
"Chaque jour à l'école, je devenais ce que mes professeurs et mes amis voulaient que je sois."
Mais qui se cache réellement derrière cette jeune Henrietta Sue.
Le shérif va devoir démêler "ces nombreux personnages" après avoir trouvé le corps poignardé dans la grange abandonnée de Lars Erickson, sur la rive est du lac Crosby.
Qui lui en voulait ? Qui ne supportait plus ses doubles (ou plus) jeux, ses trahisons ? Ou se trouvait-elle au mauvais endroit ce soir d'avril.
Portia pense savoir ce qui a tué son amie : "La malédiction de Macbeth." La dernière fois que l'on a vu Hattie, elle était sur la scène du village pour interpréter le rôle de Lady Macbeth.

  • Les personnages principaux
Henrietta Sue Hoffman dite Hattie : 17 ans, lycéenne, cheveux longs et raides, châtain clair. Elle n'aime pas les cacahuètes. Dans la pièce, elle a le rôle de Lady Macbeth. Elle travaille dans un magasin de photo pour se faire de l'argent de poche.
Greg Hoffman : Frère ainé d'Hattie. Dans l'armée et en poste en Afghanistan.
Bud Hoffman : le papa, très bon copain et camarade de pêche de Del. La famille possède un labrador noir, Bear. La ferme, se trouve à une dizaine de kilomètres de la ville, entourée de champs et d'éoliennes.
Mona Hoffman : la maman. Elle travaille à temps partiel pour l'avocat de la ville. Cela fait 25 ans qu'elle connaît Del.
Del Goodman : Shérif. 30 ans dans la police, 12 personnes sous ses ordres. La police scientifique se trouve à Minneapolis. Sa femme Angie l'a quitté. La guerre du Vietnam l'a complètement changé.
Jake Adkins : Adjoint, sa fille se prénomme Jenny. Anglophile à fond, elle a vu tous les films anglais et son chouchou est Hugh Grant. Le couple ne sentant pas très bien.
Lars Erickson : Sa femme, Winifred habite toujours la ferme. Elle a tué son mari, Lars, avec une balle de Winchester, dans le flanc. Ils ont perdu leurs deux fils, l'un d'une pneumonie et l'autre pendant la guerre du Vietnam.
Portia Nguyen : amie d'Hattie qui la surnomme Porsche. Elle joue, en doublure d'Hattie, dans la pièce de théâtre. Ses parents tiennent un magasin d'alcools. Ils habitent en dessous de chez le shérif. Ils sont Hmong. Ils sont arrivés à Chicago pour commencer la classe de troisième au lycée. Elle a une jolie peau couleur café au lait qui la complexe.
Maggie : amie de Portia et Hattie. Son père est proviseur adjoint. Son petit copain du moment Corey Hansbrook.
Tommy Kinakis : petit copain d'Hattie, depuis Sadie Hawkins et presque toute l'année scolaire. Ils se sont connus dès la maternelle. Il a des cheveux châtain clair et des yeux bleus layettes. Sa mère s'appelle Martha.
Peter Martin Lund : jeune gars à lunettes, 26 ans, professeur d'anglais. Il vient d'arriver dans le lycée. Il est le responsable de la troupe théâtrale. Ses parents ont divorcé alors qu'il avait 10 ans.
Mary Beth Reever - Lund : femme de Peter depuis 7 ans. Elle s'occupe de la ferme et des nombreuses poules. Ils n'ont pas d'enfant. Elle a 8 ans de plus qu'Hattie.
Elsa Reever : 73 ans, mère de Mary. Elle est très malade. Son mari se prénommait John. Ils avaient plus de 40 ans lorsqu'ils ont eu leur fille. Mary a tout quitté pour se rapprocher d'elle en entrainant son mari dans ce changement de vie.
Et bien d'autres … comme
Carl Jacob : professeur d'histoire américaine, collège de Peter. Ils s'apprécient. Il est marié avec Lanie et leur fils s'appelle Josh.
Gérald Jones : metteur en scène, sa société "Rochester Civic Theater". Son compagnon se prénomme Michael.
Mike Crestview : le premier amoureux d'Hattie. Il était en terminale. Il est maintenant à Minneapolis.
Nancy prénommée Nance par Del : au poste du shérif comme secrétaire
Dr Frances Okada : médecin légiste
Shel : adjoint de Del
Brian Haeffner : maire de Pine Valley, il aime porter une cravate-lacet.

Mon impression :

Ce livre se passe sur une longue période, nous commençons en août 2007 pour terminer à la fin de l'année scolaire en juin 2008. Chaque chapitre est raconté par trois personnages, Del le shérif ou Peter le professeur ou Hattie. Ils nous parlent de la vie de la petite ville et nous faisons connaissance avec leur entourage. Nous naviguons à travers le passé et le présent entre 2007 et 2008. Je n'ai eu aucun problème pour suivre, seulement regarder qui parle.
La dernière fois que l'on a vu vivante, Hattie, c'est le vendredi 11 avril après sa prestation dans le rôle de lady Macbeth. La pièce de théâtre "Macbeth de Shakespeare" est le fil conducteur de ce roman. 
Le personnage de la jeune adolescente est fascinant. Que de rôles a-t-elle pu jouer pendant 10 ans puisqu'elle avoue que ce petit jeu a débuté lorsqu'elle avait 8 ans.
"Tu deviens quelqu'un d'autre, une foule d'"autres". Et je finis par me demander s'il existe une personne nommée Hattie Hoffman."
Elle est attachante mais aussi déroutante. On peut aussi bien la détester que la comprendre.
On conçoit ses grands rêves et son désir de grand amour. C'est une ado normale, un peu (beaucoup) manipulatrice. Une aide psychologique aurait pu l'aider à se connaître et saisir ses désirs profonds.
Le talent d'Hattie est reconnu par beaucoup dont Winifred :
"J'ai toujours trouvé qu'elle avait l'air un peu arrogante, elle parlait d'aller vivre à New York et de jouer à Broadway, mais j'ai changé d'avis en rentrant vendredi. Cette fille savait jouer. Fallait voir ça."
Ce que pense Peter de son élève :
"Elle était dangereuse, calculatrice, diabolique et … brillante."
Peter, le professeur, est aussi intéressant à connaître. Sa vie ne doit pas être bien rose entre sa femme et sa belle-mère qui l'ignorent. Heureusement il a l'échappatoire de la course à pied et son métier qu'il aimerait pratiquer dans une grande ville.
À certains chapitres, on pense tenir le coupable comme le shérif doit le croire aussi. Il a, par élimination, pris, pour cible, des meurtriers potentiels, mais … est-il dans le vrai ?
Le shérif est un homme près de la population, il connaît tout le monde, il est d'ici. Il a eu la lourde tâche d'annoncer aux parents d'Hattie, ses amis, la mort de leur fille. Il met toute son énergie et ses méthodes à l'ancienne pour retrouver le meurtrier de cette gamine qu'il a connu bébé.

Ce roman pointe du doigt la connaissance de l'autre. Différents masques dans des lieux et circonstances variés. On veut plaire pour ne pas être écarté, pour être intégré. On joue un personnage, on n'est plus soi-même. Mensonge ? Duperie ? Illusion ? Ne pas se fier aux apparences !
Le rôle des réseaux sociaux a une belle place aussi dans le récit.
Une lecture très agréable, fluide, avec des rebondissements. L'enquête suit son cours sans excitation, cool comme la vie à la campagne. Pas de temps mort, au fil des chapitres l'action s'accélère. La vérité et le mensonge s'entremêlent, les mois passent en 2007 ou en 2008. La chute est inattendue et bien finie.

En résumé (avis très personnel), à vous maintenant :
+ Haletant et rythmé
+ La construction du roman
+ Les personnages
- Rien de marquant

Challenge 1 livre / 1 mois = Mai (Mindy MEJIA) /challenge 26 livres /

💜 8/10 Vous avez aimé et vous le conseillez volontiers (Thriller à découvrir)

Titre : Qui je suis (21 mars 2018) [lecture numérique pour moi]
Auteur : Mindy MEIJA
Éditeur : Mazarine éditions (Fayard)
Collection : Romans / Récits
ISBN numérique : 978-2-863-74402-4
ISBN :  978-2-8-6374-359-1
Nombre de page numérique : 393
Nombre de page (papier) : 400
Traducteur : Jean Esch
Prix : broché 22 €/numérique 15 € 99

Ce livre vous tente, vous pouvez le trouver ICI (non sponsorisé)

Merci à l'auteure, Mindy MEJIA, à Mazarine éditions et NetGalley pour cette lecture.
Le site de l'auteure ICI

Mots pour ce livre : 

Meurtre, enquête, jeune, intrigue, théâtre, suspense, manipulation, Minnesota, amour, couple, adolescence, rural, famille, Internet, amitié, trahison, vengeance
phrases du livre (lecture numérique [Emplacement]) :
"Je savais très bien qui j'étais - pour la première fois peut-être -, ce que je voulais et ce que devais faire pour l'obtenir. C'était limpide." (E. 124 Hattie samedi 22 mars 2008)
"Sa voix semblait lointaine, comme s'il n'était pas juste à côté de moi, mais j'ignorais si cette distance venait de lui ou de moi" (E. 438 Del samedi 12 avril 2008)
"Une phrase devenue sa réplique systématique cet été là. Notre bébé de 73 ans veut ceci. Notre bébé de 73 ans ne supporte pas cela." (E. 670 Peter vendredi 17 août 2007)
"Tu voulais un rancard dans le style Minneapolis, mais tu n'as plus d'épouse Minneapolis." (E. 690 Peter vendredi 17 août 2007)
"J'avais joué la comédie toute ma vie et, jusqu'à présent, cela ne m'avait conduite qu'ici, à ce premier jour de terminale au lycée de Pine Valley." (E. 857 Hattie lundi 27 août 2007)
"… depuis que j'avais acheté mon Motorola cet été, ma mère se comportait comme si je transportais Satan dans mon sac." (E. 1074 Hattie 27 août 2007)
"La malédiction est une des superstitions les plus répandues dans le monde du théâtre, et cela depuis des siècles." (E. 1283 Del dimanche 13 avril 2008)
"Macbeth décrivait un pur carnage, alimenté par la cupidité, la folie et la soif de vengeance." (E. 1555 Peter samedi 8 septembre 2007)
"J'ai perdu ma virginité à quinze ans, même si perdre est un drôle de mot. Je ne l'ai pas égarée comme une dissertation ou un portable." (E. 3220 Hattie janvier 2008)

Pour en savoir un peu plus :

L'auteure :

Mindy MEJIA est née dans le Minnesota (États-Unis). Elle vit à Minneapolis-Saint-Paul (Minnesota) avec son mari et ses deux enfants.
Elle est diplômée d'un BA à l'Université du Minnesota et d'un MFA à l'Université Hamline. Elle a travaillé comme gestionnaire de crédit.
L'écriture a toujours été une passion.

L'éditeur Mazarine éditions (Fayard) :

Les éditions Mazarine, en quelques mots : Mazarine publie des livres qui font plaisir, qui font rire, dans l'air du temps. Des coups de cœur, des petits bijoux, romans ou thrillers, des livres d'humour détonants, des biographies inédites. Le tout porté par une nouvelle génération d'auteurs talentueux, impertinents et stimulants. Mazarine, la petite maison d'édition qui fait plaisir.
Vie quotidienne de FLaure : Qui je suis - Mindy MEJIA

D'autres titres écrits par cet auteur :

"Qui je suis" (2017 - 2018 France) premier roman traduit en français
"Atria Mystery Sampler" (2016)
"The Dragon Keeper" (2012) son premier roman
"Things Japanese: A collection of short stories" (2009)

La couverture :

Photo de la couverture (Photo éditeur) : Jeanne de Nîmes - Photographie : Plainpicture /Mira /Asa Hojer
Vie quotidienne de FLaure : Qui je suis - Mindy MEJIA

Une couverture qui ne m’inspire pas de commentaire. Je ne l'ai pas bien comprise par rapport au roman. Peut-être des branches se reflétant dans le lac !

Un des nombreux commentaires qui correspond à mon ressenti :

"Un thriller haletant." The Guardian

Autres chroniques sur ce livre :
Au pays de lire 💜 9.5/10
Chez Canel 💜 10/10
Fais-moi peur 💜 10/10
Lire en bulles 💜 9/10
Livresforfun 💜 9/10

Et vous alors, qu'en avez-vous pensé ?

FLaure

Commentaires

  1. Coucou, merci pour ce retour. Passe une bonne journée 😉

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que ce roman possède des qualités qui pourraient me plaire. Je te remercie pour ce joli retour !

    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  3. Il a l'air sympa ce livre, je sis une fan de romans policiers en général et là je trouve l'intrigue vraiment accrocheuse! bisous

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

J'ai été obligée de remettre un antispam, je recevais des messages "anonymes" en nombre. Désolée.

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
• Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
• Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire ou vous pouvez rester ANONYME
- Cocher la case "M'informer" pour recevoir un e-mail en cas d'une réponse de ma part
• Cliquez sur Publier enfin. Merci.

Le message sera publié après modération.

Les 5 articles les plus consultés depuis 7 derniers jours