Accéder au contenu principal

La mer qui prend l'homme - Christian BLANCHARD


Vie quotidienne de FLaure : La mer qui prend l'homme - Christian BLANCHARD
Bonjour,
Vous aimez les ambiances maritimes sur une île ou sur un chalutier. Vous aimez la peur, la grosse mer, l'action, les intrigues et autres. Ce livre est pour vous.

La mer qui prend l'homme - Christian BLANCHARD 


Résumé :

Pas très loin des côtes du Finistère, un chalutier, qui semble dériver, est localisé. On retrouve à son bord une jeune femme terrorisée. On sait que sur ce bateau il y avait un équipage et trois anciens militaires français encadrés par la lieutenant
Émily GARCIA. Cette dernière fait partie des services sociaux de la Défense.
Le "Doux Frimaire" était parti de Concarneau pour une campagne de pêche, de 15 jours, en mer d'Irlande.
La guerre en Afghanistan (ou ailleurs) marque, à vie, les soldats. La réadaptation à une existence normale est longue. Xavier KERLIC, infirmier, Franck LECOSTUMER, soldat, Paul BRIVE, aumônier de son état, vont suivre une thérapie innovante pour soigner leur SPT (stress post-traumatique).
Walter COLLEY, ancien militaire aussi, aurait dû être à bord. Il s'est suicidé, avant le départ, en incendiant sa maison située sur l'île de Batz. Saadia ALEPH est chargée par la compagnie d'assurance de faire l'enquête de routine avant le versement des fonds.
Que s'est-il passé ? Est-ce que la rescapée va pouvoir en dire plus. Est-ce que ces deux événements ont un lien, à part l'Afghanistan, pour les 4 hommes.

Mon impression :

Une drôle d'ambiance sur le chalutier.
L'équipage ne ménage pas les trois hommes, mais c'est le but de la thérapie. Aucune bienveillance.
Pas beaucoup le temps de parler à part pour donner des ordres. Les confidences sont rares et c'est au compte-gouttes que l'on découvre leur vie de soldat 6 ans auparavant. La violence et la folie les habitent maintenant. Paul, l'aumônier, semble "le plus équilibré".
Le caractère des militaires est bien trempé mais les marins ne sont pas en reste. Cette immersion est là pour démontrer aux hommes de guerre ce que sont des hommes soudés par de rudes conditions de travail hors champ de bataille.
En tournant les pages, l'auteur nous apporte quelques éclaircissements, des indices mais ce sont les dernières pages qui nous libéreront. Que de questions pour le lecteur !
J'ai passé un bon moment mais je ne suis pas enthousiaste. Le récit, l'intrigue m'ont happée mais il me manque un petit quelque chose pour être emballée. Cela vient peut-être de la construction du livre, de l'écriture, du huis clos oppressant, de la fin "abracadabrante". Je n'arrive pas à le définir.
Roman noir.

En résumé (avis très personnel), à vous maintenant :
+ Haletant, intrigue bien ficelée,
+ Alternance entre les différents lieux d'action (chalutier, Afghanistan, l'île de Batz) donne du rythme au récit.
+ Aborder l'après-guerre pour les soldats de retour dans leur pays n'est pas souvent évoqué. 
- Je ne me suis pas attachée aux personnages. Seulement un peu à Saadia ALEPH chargée par l'assurance de faire un rapport sur le suicide de Walter COLLEY

La Vallée de la peur : catégorie "horreur" ou ''thriller" (Défi BABELIO)
💜 8/10

Titre : La mer qui prend l'homme (18 octobre 2018) [lecture numérique pour moi]
Information de l'éditeur : La mer qui prend l'homme a été publié pour la première fois aux éditions du Palémon sous le titre Pulsions salines (2014). Cette nouvelle édition a été revue et augmentée par l'auteur.
Auteur : Christian BLANCHARD
Éditeur : Belfond
Collection : Thriller
ISBN numérique : 9782714480682
ISBN :  9782714480675
Nombre de pages (papier) : 320
Prix : broché 19 € 90/numérique 13 € 99
Ce livre vous tente, vous pouvez le trouver ICI (non sponsorisé)
Merci à l'auteur, Christian BLANCHARD, les éditions Belfond et NetGalley pour cette proposition de lecture.
Le site de l'auteur(e) ICI

Mots pour ce livre : 

Bretagne, vengeance, mort, tragédie, folie, guerre, chalutier, tempête, mer, violence

Pour en savoir un peu plus :

L'éditeur Belfond :

Vie quotidienne de FLaure : La mer qui prend l'homme - Christian BLANCHARD

La couverture :

Vie quotidienne de FLaure : La mer qui prend l'homme - Christian BLANCHARD

Autres chroniques sur ce livre :

Et vous alors, qu'en avez-vous pensé ?

FLaure

Commentaires

Pendant ces 7 derniers jours, les articles les plus consultés

Cuisse de chevreau "à la sauce corse"

Cuisses de chevreau au four

Cuisses de chevreau à la moutarde

Tarte aux poireaux, bacon et au gruyère Fribourg

Gâteau à l'ananas et mascarpone