Les magnolias - Florent OISEAU


Vie quotidienne de FLaure : Les magnolias - Florent OISEAU

Bonjour,
Un roman qui a une portée encore plus grande pendant cette période de confinement. Alain, le personnage principal, nous parle de sa relation avec sa grand-mère qui se trouve en EHPAD.

Les magnolias - Florent oiseau


Troisième roman

Résumé (perso) :

Alain, le narrateur, nous raconte sa vie "très tranquille" d'un homme d'environ 40 ans toujours à la recherche d'un rôle d'acteur. Rico, son ami, pas plus actif, à la fonction d'attaché de presse.
J'enviais Rico pour son insouciance, la légèreté qui déguisait ses problèmes, la défiance dont il faisait preuve à l'égard du destin.
Les journées d'Alain sont rythmées par ses visites à Rosie, dans sa camionnette. Ses tête à tête dominicaux avec sa grand-mère, Marthe, dans la résidence les Magnolias. Il a aussi un hobby, noter tous les prénoms possibles à donner à des poneys.
J'ai réfléchi à l'injustice qui sépare les poneys des chevaux de course, au moment de l'attribution du nom. D'un côté, Pégase de Saphir, de l'autre, Pompon.
Marthe n'entend plus, elle oublie presque tout, sauf demander à chaque fois à son petit-fils "Et ton travail ? Lors d'une de ces rencontres, alors qu'ils partagent tous les deux et les canards, une part de quatre-quarts, sa grand-mère lui susurre, après s'être dit s'aimer, "Alors, aide-moi à mourir".
La mamie a déjà oublié ses paroles mais Alain non.
Dans la tête du quadragénaire tout se bouscule et remet en question sa conception de la vie et du bonheur.

Mon impression :

Grave mais aussi très drôle !
Alain n'arrive pas (ne cherche pas) à décrocher un deuxième rôle cinématographique. Le premier date de dix ans, il avait joué un cadavre.
Après la petite phrase dite par sa grand-mère, on assiste à son évolution mentale, sa prise de conscience. Sous l'emprise de l'échec permanent, Alain veut aller maintenant de l'avant. Il reprend confiance en lui.
Il contacte Michel, son oncle. Celui-ci vient régulièrement voir sa mère, par devoir. Le fils de Marthe est un grand dépressif, il aime Rimbaud et l'idée du suicide. Il ne voit personne de la famille sauf sa mère. En lisant un carnet écrit par son oncle, Alain, découvre que Marthe n'était pas la grand-mère qu'il pensait. Il semble qu'elle a beaucoup de secrets que Michel connaît.
Derrière chaque vieille dame sommeille une danseuse de cabaret.
Alain retourne, avec sa Renault FUEGO de 1984, couleur gerbe, dans la maison de Dordogne que sa grand-mère habitait encore il n'y a pas très longtemps. Il se remémore de bons moments et rencontre Monsieur Caseneuve, le voisin.
Depuis que ma grand-mère ne l'occupait plus, j'aimais passer des moments dans sa maison.
L'auteur semble avoir une écriture légère mais chaque mot est bien pesé et plein de sens. Il sait nous attacher à chaque personnage, avec leurs travers. Les sentiments sont développés et l'évolution d'Alain au cœur tendre, est bien décrite. On pourrait penser que l'inaction du narrateur ne vaut pas un développement pendant 220 pages, détrompez-vous. Chaque page est riche, avec des situations sérieuses et (ou) désopilantes et un doux final. Il y a des moments marquants comme, par exemple, la cuite "thérapeutique" à l'alcool de prune. L'humour de Florent est décapant, mais aussi tendre, réel.
J'ai pris plaisir à connaître Florent OISEAU. À suivre.

En résumé (avis très personnel), à vous maintenant :
+ L'auteur écrit vrai
+ L'évolution d'Alain est très intéressante à suivre
+ Tous les personnages, d'une façon différente, sont attachants
+ La recette "sandwich-flageolets-beurre-beurre n'a fait beaucoup rire. Il faut que j'essaye !!!
- Peut-être que certains acteurs pourraient être plus développés (dans un livre un peu plus long)

💜 8/10 J'ai bien aimé, c'est un bon moment de lecture et je vous la conseille volontiers.

Titre : Les Magnolias (2 janvier 2020) [lecture numérique pour moi]
Auteur : Florent OISEAU
Éditeur : Allary Éditions
ISBN numérique : 9782370733078
ISBN : 9782370733061
Nombre de page numérique : 125
Nombre de pages (papier) : 224
Prix : broché 17 € 90 /numérique 4 € 99
Ce livre vous tente, vous pouvez le trouver ICI ou ICI (non sponsorisé)
Merci à l'auteur Florent OISEAU, à Allary Éditions et NetGalley pour cette proposition de lecture.

Mots pour ce livre : 

Grand-mère, maison de retraite, tendresse, EHPAD, vieillesse, acteur, maladie, amour, famille, looser, tendresse, magnolias,

Phrases du livre (lecture numérique [Emplacement]) :

Quand je lui parlais tout près de l'oreille, elle m'entendait à merveille. Mais quand je dis tout près, il faut comprendre : dedans. (E. 392 chapitre 5)
Ses lèvres étaient retroussées, il ressemblait à une statuette d'art africain. (E. 567 chapitre 7)
J'ai eu peur que le genou se désagrège comme du parmesan vingt-quatre mois. (E. 1232 chapitre 11)

Pour en savoir un peu plus :

L'éditeur Allary Éditions :

Vie quotidienne de FLaure : Les magnolias - Florent OISEAU

La couverture :

Vie quotidienne de FLaure : Les magnolias - Florent OISEAU


Autres chroniques sur ce livre :

D'une berge à l'autre (Littérature blog)
Page après page (Kitty la mouette) 8/10
Et vous ?

Comme la vie des livres n'a pas de limite, je vous rappelle les chroniques faites il y a ... un certain temps. Vous avez lu ce (ou ces) livres ? Qu'en avez-vous pensé ?
- L'enterrement des rats et autres nouvelles Abraham (Bram) Stoker (1847 - 1912)

FLaure


Magnolia x loebneri ‘Leonard Messel’

Commentaires

manU_Bouquins a dit…
Tentant ! Et je suis curieux de découvrir un Fuego couleur gerbe !!!! ^^

Les 5 articles les plus consultés pendant ces 7 derniers jours

Rôti de porc au four en sachet cuisson

Gâteau à l'ananas et mascarpone

Rôti de boeuf habillé de papier d'aluminium

Sauce aux échalotes au vinaigre balsamique OU au vin rouge