La mélancolie du kangourou - Laure MANEL

Vie quotidienne de FLaure : La mélancolie du kangourou - Laure MANEL
Bonjour,
Laure Manel n'est pas une auteure inconnue pour moi. Je vous ai présenté son livre La délicatesse du homard, ce fut un bon moment de lecture (8.5/10). Une autre ambiance avec le livre que je vous présente, tout aussi sentimentale.

La mélancolie du kangourou - Laure MANEL 

Il n’est jamais trop tard pour (ré)apprendre à aimer

Résumé :

Raphaëlle et Antoine vont vivre le plus beau jour de la vie d'un couple, la naissance de leur enfant. Mais un drame va se jouer ce 7 septembre.
"La panique. On sonne l'alerte. On fait sortir le père affolé. On gère l'urgence."
La petite Lou se porte bien, mais la maman n'a pas survécu.
Comment Antoine va surmonter sa peine, la perte de son amour. Créer un lien avec sa fille à qui il reproche inconsciemment le décès de sa maman. Il n'a qu'un seul objectif, son travail comme directeur des achats dans une entreprise de cosmétique.
Heureusement, Simone, la mère d'Antoine, va rester le temps qu'il faut. À terme, il trouvera une autre solution, une baby-sitter. Il choisit Rose qui doit s'adapter à ses horaires.
  • Les personnages principaux
Antoine Dussac : Simone et Jacques, ses parents, habitent Bordeaux. Simone va rester à Boulogne pour s'occuper de Lou. Le frère d'Antoine habite New York. Antoine se fait aider par un psychologue, Monsieur Varton.
Raphaëlle Dussac : Marie et Pierre, ses parents, habitent Reims.
Rose Lenormand : Elle a suivi une formation avec la Croix-Rouge. Elle a le PSC1 et a déjà fait du baby-sitting. Elle cherche un petit travail car elle veut intégrer une école de danse à Londres. Elle a une licence de lettres. Petite, elle a fait de la danse classique et ensuite du patin à glace
Sa colocataire s'appelle Sue et son petit ami Julian. Ses parents, Anne-Marie et Yann habitent Fécamp. Elle a une sœur Fanny et un frère Bastien.
Hermance : Grand-mère d'Antoine, 80 ans. Elle habite au Grand-Bornand, dans un chalet. Elle fait superbement bien les tartes aux pommes.
Lou Dussac : Petite puce que l'on va connaître dès sa naissance et que l'on va quitter à sa première rentrée scolaire.

Mon impression :

Roman, réaliste, sur le deuil et le rôle du papa auprès de son enfant.
Ce livre est une gourmandise comme le dit l'auteure dans ses remerciements. Elle a raison et merci. J'ai aimé croquer ce livre rempli de tendresse, d'amour, de jeunesse. Le chagrin immense d'Antoine, qui se transforme en une grande force pour s'en sortir, est bien décrit.
Rose y est pour beaucoup. Elle prend tout en charge et pallie au coup de blues de son patron.
Le deuil est long à s'estomper. Antoine garde toutes les affaires de sa femme, il lui parle et lui écrit des lettres touchantes.
"... Quelques effets personnels (de Raphaëlle) ... un imperméable sur le portemanteau de l'entrée, une brosse à dents dans le gobelet de la salle de bains, des bijoux sur la coiffeuse ... Et, consciencieusement rangée sur un buffet, une pile de courrier qui semble l'attendre."
Une situation pas si rare * que celle d'Antoine. On ne peut qu'être touché et le début de la lecture est larmoyant. Cependant, le livre dans son ensemble n'est pas triste.
Rose sait rester à sa place. Antoine est son patron et Lou n'est pas sa fille. Elle est le rayon de soleil qui manque dans cette maison où la grande photo de Raphaëlle trône sur le mur du salon.
Elle se consacre entièrement au bébé.  L'enfant le lui rend bien et elles sont toutes les deux très attachées l'une à l'autre.
Sa responsabilité est aussi d'amener le père vers sa fille. Rose a des belles et heureuses initiatives.
"Elle (Lou) lui paraît indécente, étrangère", réflexion d'Antoine.
L'écriture est simple, authentique, sans fioritures. Les mots sont justes, les émotions et les joies sont intenses. On se sent auprès de la famille, cela pourrait être nous.
Un livre qui se lit vite, très vite. Si la fin est prévisible, Laure sait nous captiver, nous retenir et nous pousser vers le mot FIN.

En résumé (avis très personnel), à vous maintenant :
+ Un petit + pour le personnage d'Hermance
+ Rose est charmante, attentionnée, un beau personnage. Elle s'occupe et éveille à merveille Lou. C'est une jeune fille qui aime la vie et sait, par son expérience, que celle-ci est fragile. Elle croque dedans avec bonheur qu'elle transmet volontiers.
-  Rose est très disponible, elle en oublie sa vie. C'est une perle qui ne doit pas se trouver facilement. Un peu caricatural.
- * en 2016, environ 85 femmes sont mortes au moment de l'accouchement

Challenge 26 livres /
💜 8.5/10 Vous avez aimé et vous le conseillez volontiers (amour et tendresse)

Titre : La mélancolie du kangourou (3 mai 2018) [lecture numérique pour moi]
Æ sera disponible en version papier dans les librairies le 3 août. En version numérique, chez tous les e-libraires dès le 5 juillet.
Auteure : Laure MANEL
Éditeur : Michel Lafon
ISBN numérique : 9782749937229
ISBN : 978-2749934679
Nombre de page numérique : 320
Nombre de page (papier) : 349
Prix : broché 18 € 95/numérique 4 € 99

Ce livre vous tente, vous pouvez le trouver ICI (non sponsorisé)
Merci à l'auteure, Laure MANEL, Michel LAFON pour cette proposition de lecture et NetGalley.
Le site de l'auteure ICI

Mots pour ce livre : 

Douceur, pudeur, deuil paternité, douleur, peine, amour, famille, émotion, résilience, tendresse, angoisse, dépression,
phrases du livre (lecture numérique [Emplacement]) :
"C'est comme si elle faisait une bonne action tous les jours. ... Antoine lui a dit quelque chose qu'on ne lui avait jamais dit : qu'elle est une fée." (E. 2266 . 38)

Pour en savoir un peu plus :

L'éditeur Michel Lafon :


Vie quotidienne de FLaure : La mélancolie du kangourou - Laure MANEL

La couverture :

Photo de la couverture (Photo éditeur) : Dmitry Ageev/Gettyimages

Vie quotidienne de FLaure : La mélancolie du kangourou - Laure MANEL

Autres chroniques sur ce livre :


Et vous alors, qu'en avez-vous pensé ?

FLaure

Commentaires

  1. encore un bon livre chez toi, bisous

    RépondreSupprimer
  2. Un petit coucou, il a l'air super sympa ! Merci pour ce joli retour que tu en fais :D
    A bientôt ;)

    RépondreSupprimer
  3. Quel joli titre et le sujet me plait beaucoup ! Je note le livre et l’auteur !
    Merci Flaure et bonne soirée :)

    RépondreSupprimer
  4. Un livre sans aucun doute à découvrir ! Une lecture davantage pour la rentrée je pense. Très belle semaine à toi, Laurence

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup le titre du livre, il appelle à la douceur ainsi qu'à la tendresse... Je pense que je vais me laisser tenter par cette auteure, je suis curieuse de découvrir son univers.
    Je te remercie pour la découverte, ce genre de livres, touchants, peut vraiment me plaire.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

J'ai été obligée de remettre un antispam, je recevais des messages "anonymes" en nombre. Désolée.

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
• Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
• Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire ou vous pouvez rester ANONYME
- Cocher la case "M'informer" pour recevoir un e-mail en cas d'une réponse de ma part
• Cliquez sur Publier enfin. Merci.

Le message sera publié après modération.

Les 5 articles les plus consultés depuis 7 derniers jours

Moules à la bisque de homard