Premières lignes #24 - 2018


Vie quotidienne de FLaure : Premières lignes #24 - 2018

Premières lignes #24 - 2018


Rendez-vous du samedi (ou dimanche) pour vous donner envie de découvrir ma lecture du moment
Les premières phrases … avant de lire ma chronique dans quelques temps

Vie quotidienne de FLaure : Premières lignes #24 - 2018 
Les graffitis étaient apparus le matin même : le lendemain de son retour, le même jour que la mort des cygnes. Soit, oui, le 3 août.
Ça faisait beaucoup d'événements à digérer quand on revenait de la plage ! Mais elle allait essayer d'être concise, et précise, promis.
Lorsque Emma avait ouvert ses volets - bien trop tôt à son goût, mais pas le choix, sa mère toquait à sa porte comme une maniaque -, les trois lettres s'étalaient, triomphantes, sur un bout de mur en construction, à l'intérieur du chantier où les ouvriers se mettraient au travail dans dix petites minutes. Trois lettres rondes, épaisses, une orange, une jaune et une violette, hautes d'environ un mètre, qui formaient le prénom "Bob". Le soleil dessinait une sorte d'auréole, il tapait fort déjà, dans l'autre sens, et promettait de bien cramer les ouvriers ... Qui aurait pu prévoir le déluge qui s'abattrait sur eux trois heures plus tard, hein ? Elle n'avait rien vu d'autre. Les lettres n'étaient pas là quand Emma avait fermé ses volets la veille : même de nuit, elle n'aurait pas pu les rater. C'était trop grotesque ! En plein sur le chantier ! Ce matin, elle en avait oublié dans l'instant le rêve brutalement interrompu par sa mère, un rêve débile et bizarre au sujet de son père, pas vu depuis huit ans, et qui donc n'avait pas de visage. Mais ça n'avait pas de rapport.
Ensuite, que s'était-il passé ? Eh bien ... deux secondes d'incrédulité absolue, et puis elle avait dû se marrer, au minimum sourire.
...

Le désœuvrement d'une jeunesse mal dans sa peau, dans une banlieue "pourrie" en plein mois d'août.

Titre : Les enfants frapperont ils encore ? (22 août 2018)
Auteur : Laure CATHERINE
Nombre de page (papier) : 354

Ce rendez-vous hebdomadaire a été créé par Ma Lecturothèque.
Il s’agit de présenter chaque semaine l’incipit (premières phrases) d’un roman. Il vous permet de découvrir en quelques lignes un style, un langage, un univers, une atmosphère.

À samedi prochain

Vous êtes tenté (intéressant) ou ce n'est pas votre genre de lecture ?

FLaure

Commentaires

Les 5 articles les plus consultés depuis 7 derniers jours

Feuilletés boudin blanc ou créole

Toast au magret fumé et foie gras de canard

Gâteau à l'ananas et mascarpone