Accéder au contenu principal

Les neiges assassines - Fabienne KISVEL


Vie quotidienne de FLaure : Les neiges assassines - Fabienne KISVEL
Bonjour,
Que j'ai été heureuse lorsque Fabienne m'a proposé son nouveau roman. J'avais beaucoup aimé les deux premiers : L'homme en bas de chez elle (2016) et Éclipse de vie (2017). À nouveau une TRÈS bonne lecture.

Les neiges assassines - Fabienne KISVEL 


Résumé :

27 mars 2006, début du calvaire qui se termine un mois après. Et ensuite ...
Nous retrouvons Marie GRANGE que nous avions connu dans L'homme en bas de chez elle (Vous pouvez lire ce dernier écrit sans avoir lu les autres). Elle se sent seule et inquiète. Mathieu LISSITSINE, médecin pour une ONG, est parti en Afghanistan, à Kaboul.
Doit-elle aller le retrouver ? Mathieu aime son indépendance. En parlant avec son amie Catherine elle se rappelle cette phrase :
Fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis !
Après quelques jours d'atermoiement, elle décide de le rejoindre.
Jamais elle ne pourrait se résoudre à n'être qu'une Pénélope attendant son Ulysse.
Le voyage ne sera pas de tout repos.
Nous sommes dans un pays en guerre, avec une nature hostile. La survie, la mort, le danger, l'amitié, l'amour et le dévouement jalonnent ce roman. Les belles rencontres n'effacent pas complètement l'horreur.
L'être humain a des ressources cachées pour affronter l'impensable.
Est-ce que cette incroyable aventure va souder le couple ou au contraire les éloigner l'un de l'autre ? Pas facile de se reconstruire après de terribles épreuves. Chaque personnage réagit différemment.

Mon impression :

Une histoire haletante qui ne laisse pas de répit.
Un livre qui ne devait pas rentrer dans ma bibliothèque. Il a deux handicaps pour mes règles de lecture. Il est très long, 541 pages en numérique, et c'est une suite. On efface cette phrase, la longueur ne m'a pas du tout gênée, j'ai tremblé avec les protagonistes. À part les prénoms que l'on retrouve, il y a très peu de rappel du précédent roman.
J'aime beaucoup l'écriture de Fabienne. Elle donne beaucoup de détails sur les paysages, le pays et les sentiments de chacun. On dirait presque que l'auteure a vécu cette aventure. Elle nous entraîne avec elle et on subit les événements de plein fouet.
On dévore les chapitres. Pas de temps mort alors qu'il y aurait pu y en avoir. L'auteure parsème son écrit d’imprévus qui relancent tout de suite l'intérêt du lecteur

Fabienne KISVEL confirme, avec ce troisième roman, qu'un éditeur devrait s'intéresser à elle. Peut-être que l'autoédition est un choix. Pour le prochain !

En résumé (avis très personnel), à vous maintenant :
+ La lettre qu'écrit Mathieu à sa douce Marie nous fait découvrir Kaboul (à 1800 m. d'altitude entouré de gigantesques montagnes).
Ce pays est aussi cruel que beau. P. 10
+ Un récit qui nous en apprend plus sur le pays, le conflit, la rudesse du climat, la population, la vie. L'auteure doit faire beaucoup de recherches avant de se lancer. À la fin du livre, nous avons quelques explications. Des faits réels ont servi de support.
+ Le métier de Fabienne, elle est diplômée en psychologie clinique et en hypnose médicale, l'aide certainement à construire les personnages.
+ Descriptions précises qui donnent l'impression de voir le paysage.

51. L`Homme qui grimpait : se déroule à la montagne (Défi BABELIO)
💜 8+/10

Titre : Les neiges assassines (14 novembre 2018) [lecture numérique pour moi]
Auteur : Fabienne KISVEL
Éditeur : Librinova
ISBN numérique : 9791026225027
ISBN :  9791026225034
Nombre de page numérique : 541
Nombre de pages (papier) : 606
Prix : broché 23 € 90 /numérique 4 € 99
Ce livre vous tente, vous pouvez le trouver ICI (non sponsorisé)
Merci à l'auteure Fabienne KISVEL pour ce beau cadeau. A la fin du livre, elle a la gentillesse de nommer quelques fidèles lectrices. Un bel échange !

Mots pour ce livre : 

Afghanistan, guerre, amour, survie, mort, aventure, montagne, neige, froid, suspense, embûche, humanité, combat,

phrases du livre (lecture numérique [Emplacement]) :

Sur les sommets, le vent semblait jouer sans cesse avec la neige, dressant des colonnes poudreuses comme des comètes brillantes de lumière. P. 89
Le doute, c'était encore de l'espoir ! P. 152
Le courage, c'est lorsque l'on a plusieurs options et que l'on choisit la plus difficile, celle qui nous coûte le plus. P. 230

Pour en savoir un peu plus :

L'éditeur Librinova :

Vie quotidienne de FLaure : Les neiges assassines - Fabienne KISVEL


La couverture :

Vie quotidienne de FLaure : Les neiges assassines - Fabienne KISVEL


Autre chronique sur ce livre :


Et vous alors, qu'en avez-vous pensé ?

FLaure

Commentaires

Cristina G a dit…
Un très beau titre pour une auteure que je ne connais pas ... Je note.
Bonne fin de semaine Claire

Pendant ces 7 derniers jours, les articles les plus consultés

Riz au lait couronné par un coulis de fraises

Rôti de porc au four en sachet cuisson

Domovoï - Julie MOULIN

Gâteau à l'ananas et mascarpone

Premières lignes #30 - 2019