Seul le silence: compte-rendu de lecture (mars 2012)



Bonjour,
Parlons du livre proposé pour le mois de mars 2012. Un peu déçue par mon choix.

L'auteur d'abord:
Roger Jon Ellory (1965) est anglais. Son parcours de vie est assez chaotique dans sa jeunesse. Il est orphelin très jeune. Il connaît l'orphelinat, la prison pour braconnage. Il se lance dans la musique en tant que guitariste et s'intéresse ensuite à la photographie.
Son premier roman date de 1987. Après quelques années de galère pour faire éditer ses œuvres (il propose 22 romans), il perce en France avec son roman "seul le silence" (2008). Le dernier livre sorti en France de cet auteur est "Les anges de New york" (2012).
Prix pour ce roman:
Prix BibliObs /Le Nouvel Observateur du roman noir 2009 - catégorie roman étranger
Prix des lecteurs du Livre de Poche / le choix des libraires 2010
R.J. Ellory vit maintenant de son écriture et consacre du temps à la musique à travers un groupe de blues.

Résumé:
La vie de Joseph est jalonné par la mort. d'abord son père. Et ensuite presque tous les ans des petites filles sont assassinées sauvagement. Joseph est hanté par ce climat de mort (il a découvert un des cadavres) qui règne dans le village d'Augusta Falls et ses environs. Il se sent impuissant en face de cette barbarie. Celle-ci va durer environ 30 ans et il n'aura de cesse de comprendre et d'essayer de trouver le coupable. L'écriture va lui permettre de partir à New York, mais la mort le rattrape.

Mon impression:
Beaucoup de personnages dans ce livre et on se demande si, au cours de notre lecture, nous avons croisé le tueur en série. Ce n'est qu'à la dernière page qu'il nous sera dévoilé. On vit avec Joseph la mort terrible de son père dès le début du roman, les deux grands amours du jeune homme, la tristesse devant le déclin des facultés mentales de sa mère, l'horreur devant le sort abominable des fillettes.
J'ai eu du mal à rentrer dans ce livre. La fin de l'intrigue est décevante. Pour ma part, j'ai trouvé qu'il y avait trop de lenteur dans cette affaire et même des répétitions. Mais comme l'histoire dure environ 30 ans, c'est comme un cours d'eau qui prend son temps pour couler.

Et vous alors, qu'en avez-vous pensé?


FLaure


Crédit photo: http://www.seldesecluses.fr/IMG/arton252.gif

Commentaires

Les 5 articles les plus consultés depuis 7 derniers jours

Feuilletés boudin blanc ou créole

[Lecture] Nos cœurs tordus - Séverine VIDAL - Manu CAUSSE

Rôti de boeuf habillé de papier d'aluminium

Toast au magret fumé et foie gras de canard